1. Médias
  2. Terriers de vers marins

Terriers de vers marins

Publié par zarmel

le 22/04/2010

1014 vues

4 commentaires

Échelle du sujet : 50 cm

Description

Surface de strate de quartzite (roche grisâtre) criblée de sortes de tâches noirâtres plus ou moins circulaires. Ces tâches sont en réalité des sections de terrier de vers de sable. En regardant cette strate de profil, nous pourrions voir le remplissage de la partie verticale du terrier.

Les traces laissées par les organismes vivants dans les sédiments (anciens ou actuels) s’appelle des bioturbations.

Cette roche était donc du sable au départ !

Voir aussi

- Tubes de terriers de vers actuels

Tags de l’auteur

Vos commentaires

  • Le 23 avril 2010 à 10:18, par petitemarie

    50m ?? Tu es sûr ?

  • Le 24 avril 2010 à 10:20, par Benji

    S’agit il d’un moulage naturel de l’entrée des terriers (une vue de dessus) ?
    Personnellement, je n’aurais jamais pensé à une origine "biologique" de ces formes.
    Au vue des tags, il s’agit de grès ?

  • Le 24 avril 2010 à 12:57, par petitemarie

    Armel : Maintenant mon commentaire a l’air bête ! ^^ On ne peut pas l’effacer ?

    Benji : Je ne sais pas si Armel passera te répondre alors je vais le faire (pour une fois que je sais ! hihi).
    Oui, c’est une vue de dessus de terriers (parfois on peut les trouver en coupe aussi).
    Cette photo a été prise sur une plage à Camaret-sur-mer (la plage du Corréjou), on est donc dans la formation des Grès Armoricains mais si on parle de la roche, c’est du quartzite (un grès métamorphisé).
    Voilà, j’espère que j’ai répondu à tes questions.

  • Le 28 avril 2010 à 22:33, par zarmel

    Bonjour petitemarie. J’ai effectivement modifié l’échelle du document suite à ton commentaire. le sujet fait bien 50 cm et non 50 m !

Commenter

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.