1. Médias
  2. Le massif du Gros Cerveau (Var)

Le massif du Gros Cerveau (Var)

Publié par Mimi

le 07/06/2013

362 vues

0 commentaire

Échelle du sujet : non renseignée

Description

Cette montagne calcaire de 300 mètres de hauteur, s’étirant d‘est en ouest limite en fait deux mondes bien distincts : le monde littoral et l’arrière pays.
Sa masse impressionnante tranche avec la plaine littorale au sud et le bassin du Beausset au nord. Gustav Jung disait que de tout temps, les lieux élevés avaient cristallisés les angoisses humaines. Le Gros-Cerveau n’a pas échappé à la règle. Au XVIIe siècle, les sorcières poursuivies s’y sont réfugiées, et auraient vécu dit-on dans la grotte qui porte aujourd’hui leur nom : la grotte des Mascs (sorcières en provençal). Il s’agit probablement d’une confusion avec le Mas, nom également donné au Mont-Garou.

A la fin du XVIIIe siècle Gaspard de Besse y aurait aussi séjourné, une grotte porte son nom. Outre la notoriété de ses hôtes, l’aspect lugubre de ses pentes a ajouté à sa mauvaise réputation. Garou vient probablement du toponyme garrot qui signifie endroit escarpé. En fait, ce lieu est le conservatoire de la mémoire du pays, c’est là que se concentrent la plupart des légendes, c’est là que l’on rencontre les traces d’occupations historiques les plus anciennes.

Le Gros Cerveau (GR 51) suplombe la rade de Toulon au sud-est et la baie de Six Fours - Sanary au sud ouest. Le versant nord donne sur le massif de la Sainte Baume et les plissements d’Evenos. On aperçoit même le Bec de l’Aigle de la Ciotat et les falaises de Sugiton. Paysage de garrigues et cultures en terrasses et nombreux avens dans la roche modelée par l’écoulement des eaux.

Il forme un relief vigoureux, allongé d’Est en Ouest, entre les vallées de la Reppe et du Grand Vallat. Il représente le rebord tout à fait méridional du “bassin du Beausset“ redressé à la verticale, et localement écaillé, lors du décollement vers le Nord des assises triasiques et liasiques du bassin de Bandol. Il est constitué essentiellement par une puissante série calcaro-dolomitique qui s’étage du Bathonien (Jurassique supérieur, -140MA) jusqu’au Bédoulien (Crétacé inférieur, -110MA) qui forme avec les calcaires urgoniens les grands escarpements rocheux dominant les “grès du Val d’Aren“ vers Evenos.

A son extrémité ouest, entaillées par la cluse du Grand Vallat, apparaissent les formations marno-calcaires noirâtres du Gargasien, Clansayésien et de l’Albien (110 à 100MA) redressées à la verticales. Les talus de l’autoroute montrent une belle coupe de cette terminaison occidentale du Gros-Cerveau qui fournit localement de petites ammonites pyriteuses.

Tags de l’auteur

Commenter

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.