1. Médias
  2. L’ardoise bleue de Guerlédan

L’ardoise bleue de Guerlédan

Publié par Mimi

le 27/08/2015

291 vues

0 commentaire

P1110064

Échelle du sujet : non renseignée

Description

C’était le principal site d’exploitation des Côtes d’Armor. Le massif ardoisier s’étend sur 1 km d’est en ouest. Il est bordé au nord par le village et au sud par le lit du Blavet, aujourd’hui au fond du lac.
Ici l’entrée d’une galerie. Aussitôt remontée en surface, l’ardoise de profondeur devait être arrosée et mise à l’abri du gel et du soleil pour être travaillée le plus vite possible par le fendeur. Plus on la laisse perdre son « eau de carrière » et plus elle devient difficile à travailler. Alors que fraîche, on peut la fendre à l’épaisseur souhaitée.
La mise en eau du lac de Guerlédan en 1930, noyant les principaux sites d’extractions,scelle définitivement l’histoire de l’ardoisière.

Tags de l’auteur

27/27
5/27

Commenter

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.