1. Dolomie

Dolomie

La dolomie est une roche sédimentaire carbonatée composée d’au moins 50 % de dolomite.

Il s’agit d’un carbonate double de calcium et de magnésium, de composition chimique CaMg(CO3)2, qui cristallise en prismes losangiques (rhomboèdres).

La dolomie est donc une roche sédimentaire composée principalement de dolomite (entre 90 et 100 %) et de calcite, qui n’ont pas la même densité (dolomite : 2.87 ; calcite : 2.71), jouant un rôle fondamental dans l’érosion de la roche.

Elle ne fait pas effervescence à froid avec l’acide chlorhydrique dilué à 10 % comme le calcaire. La dolomie est insensible à la cryoclastie, et n’a donc pas subi les gels du quaternaire.

Son nom vient de l’espèce minérale dominante : la dolomite et, au delà, au géologue et naturaliste français Déodat Gratet de Dolomieu qui l’analysa le premier à la fin du XVIIIe siècle.

Wikipédia : Dolomie

Contributions

Pas de contribution à ce jour